Skip / Always skip

Atelier de création digitale

Chargement

blackstage Ultranoir Blackstage

Mercredi 03 septembre 2014

Les dessous d'ultranoir

Pour recevoir tous les articles de Blackstage
sur votre email dès leur publication,
inscrivez-vous dès maintenant !

WebGL et E-commerce
Les visuels de demain ?

Le e-commerce rapporte aujourd'hui quelques 31 milliards d’euros. Cependant, nombreuses sont les marques qui peinent encore à vendre en ligne. Même si la vente à distance est aujourd'hui démocratisée et est devenue une habitude pour beaucoup, certains freins continuent d'intervenir lors de l'achat en ligne. Que pourrait apporter la technologie WebGL ?

Mathilde

by Mathilde Vandier

UX

Selon Wikipédia, le concept de e-commerce se définit par un échange de biens et services entre 2 entités grâce à des réseaux électroniques. En France, on peut dater son origine aux années 80, avec la naissance des transactions par Minitel. Les années 90 et l’apparition d’Internet ont ensuite lentement bousculé les habitudes des internautes: des géants comme Ebay et Amazon se sont imposés. Les années 2000 ont enfin marqué l'émergence et les chiffres d’affaires des sites marchands ont rapidement explosé.

Le e-commerce rapporte aujourd'hui quelques 31 milliards d’euros. Le m-commerce commence à se développer : le shopping sur mobile devrait atteindre les 14 millions d'adeptes en France d'ici 2015. Cependant, certains freins continuent d'intervenir lors de l'achat en ligne. Leur atténuation pourrait contribuer à améliorer encore le e-commerce en France, et peut-être permettre de vendre tous types de produits. Les nouvelles technologies vont-elles relever le défi ? Réalité augmentée, holographie, shopping social, rich-commerce, storytelling… nombreuses sont les propositions !
L’une d’elle pourrait avoir le mérite de révolutionner les achats en ligne de demain: le WebGL. Retour sur les possibilités de cette technologie.
E-COMMERCE : LES FREINS LIES AU VIRTUEL

Pour commencer, rappelons quelques chiffres de la FEVAD :

- en 2010, 31 milliards d’euros ont été dépensés sur des sites marchands
- le nombre de sites marchands en France ne cesse d’augmenter (+ 28% entre 2009 et 2010)
- 97% des acheteurs sont satisfaits de leurs achats effectués durant les 6 derniers mois.

Il est aussi important de relever que :

- les secteurs qui réalisent le plus de transactions proposent des biens immatériels: les voyages, le tourisme et les services.
- le panier moyen est assez faible (91 euros)


Freins et risques perçus

Panier moyen faible, biens immatériels... toutes ces notions sont liées aux principaux risques perçus lors de l’achat en ligne. Ces risques sont de 3 types :

Le risque financier

lié à une perte d’argent : pour un produit de prix conséquent (notamment dans le domaine du luxe) il est difficile d'acheter sans avoir vu, touché le produit.

Le risque technique
lié au mauvais fonctionnement du produit
.

Le risque psychologique
lié à la déception en le recevant.

En étudiant le comportement du consommateur, on se rend compte qu'avant d'acheter, il aime "se familiariser avec l’objet": le toucher, le regarder, le sentir, l’essayer… Il arrête son attention sur les coutures, les textures, les détails graphiques, les couleurs, ou encore l’odeur.


L'importance du visuel

Sur Internet, ce rapport au réel est complètement supprimé et différentes questions viennent se poser. Qui ne s’est jamais dit, en regardant des photos de produits sur son écran:
- "ce manteau à l’air joli mais je ne vois pas le détail du bouton, ni la texture du tissus."
- "quelle est la couleur exacte? on dirait du marron, mais c’est peut être un rouge qui rend sombre en photo…"
- "ça à l’air de tailler petit" ou grand
- "j’ai l’impression qu’il y a un motif sur le pied de cette chaise, mais je n’arrive pas à voir de quoi il s’agit"

Des questions essentielles lors de l’achat d’un objet de valeur qu’il va côtoyer, dont il va se servir, ou qu’il va porter pendant des mois, parfois même des années.

Ainsi, la qualité et le niveau de détail que propose un visuel sont primordiaux pour vendre en ligne. Pour l’internaute, il est essentiel de pouvoir faire un rapprochement avec ce que l’objet pourrait donner dans la réalité.

Pour illustrer ce propos, une étude réalisée sur le site e-commerce des magasins Darty, a démontré que le taux de conversion avait augmenté de 25% grâce à la mise en place du zoom sur les articles.

WEBGL : LES VISUELS DE DEMAIN ?

Comme expliqué dans le projet Nouvelle Vague, WebGL est une spécification d'affichage 3D pour les navigateurs web, créé par le Khronos Group et Mozilla. Issue d’OpenGL, cette technologie permet d'afficher de la 3D en temps réel, sans Plug-in, dans un navigateur (grâce à l’aide des pilotes de la carte graphique). Elle est actuellement supportée par Chrome et Firefox et le sera par tous les navigateurs modernes d’ici 2012 (Opéra et Safari sont actuellement en test).

Proposant une visualisation et des rendus d’objets exceptionnels, le WebGL commence à se démocratiser et devrait jouer un rôle clef dans le e-commerce de demain. On peut notamment distinguer deux types d’utilisations envisageables:


WebGL et vente en ligne

Le potentiel graphique du WebGL est très prometteur. Appliquée au e-commerce, cette technologie pourrait permettre d’offrir des vues 3D des produits avec un maximum de détails: faire tourner et pivoter un objet à 360 degrés, avoir la possibilité de zoomer de manière très précise. Ainsi, l’internaute pourrait se rendre compte de la texture d’un objet, des matières utilisées, des couleurs exactes (avec une possibilité de customisation)… voir un objet dans ses moindres détails, comme s’il l’avait entre ses mains!

Cette utilisation du Web GL prendrait tout son sens pour des objets de valeurs (notamment dans le domaine du luxe) ou encore pour des objets de grande finition (artisanat, fait-main).

Imaginons par exemple, un sac de luxe qui pourrait être consulté sous toutes ses coutures: dessus, dessous, sur les cotés, mais aussi à l’intérieur pour saisir les moindres détails de chaque poches, des tissus, des motifs.

Pour se rendre compte des rendus, voici quelques objets modélisés qui auraient tout à fait leur place sur les sites marchands de demain:

- Une chaise ancienne, fabriquée artisanalement grâce aux techniques française anciennes.
Les hôteliers chinois sont très friands de ce type de bien, mais seraient-ils prêts à débourser une importante somme simplement en visualisant une simple photographie du produit ? On pourraît facilement en douter.
Seraient-ils prêts à faire l'aller retour en France juste pour voir le produit ? pas si sûr.
Une alternative, assez concluante, la modélisation WebGL.


Exemple vidéo d'une chaise en WebGL (by ultranoir)


Autres exemples
Reproduction du corps et de la peau humaine
Éditer et customiser sa voiture
Regarder et conduire une formule 1

Remarque : Google Maps vient également de passer en WebGL pour plus de fluidité



Expériences digitales, jeux et placement de produit

Une autre utilisation de cette technologie WebGL pourrait être celle de l’expérience, sous forme de jeu. Diverti par un graphisme haut de gamme et une expérience riche, l’internaute va passer du temps sur le site: il aura le temps d’explorer le jeu sous toutes ses coutures. Il sera alors intéressant de placer des produits, des messages, mais aussi de reconstruire un univers de marque, une vitrine de magasin, une chambre d’hôtel, une ville, et les possibilités sont infinies! Il pourra ensuite faire ses achats et ses réservations dans une autre rubrique du site.

Le WebGL est aujourd’hui en train de se développer dans le domaine de la musique. Comme l’internaute passe un temps assez important sur le site avant de le quitter (pour découvrir l’expérience), il a le temps d’écouter l’intégralité d’une chanson. A la fin de celle-ci, un onglet e-commerce apparaît et le titre est proposé à l’achat. Sans s’en rendre compte, l’internaute est incité à retenir le titre, pour ensuite l’acheter.

Lights - Ellie Goulding - Polydor

En Angleterre, Polydor a lancé il y a quelques temps une expérience visant à promouvoir le titre Lights de la chanteuse Ellie Goulding.

Autres exemples
Ro.me - 3 Dreams of Black
WebGL music visualizer
Endless Forest
Nouvelle Vague




CONCLUSION

Actuellement supportée par Chrome, Firefox et Opéra, la technologie WebGL devrait s’étendre rapidement à tous les navigateurs modernes (sauf Internet Explorer qui, à priori n’en a pas fait le choix). Elle laisse envisager une nouvelle vision du e-commerce et offre de nombreuses possibilités d’utilisations. Tout laisse penser qu’elle devrait s’imposer dans un avenir très proche, tant sur ordinateurs que sur mobiles et tablettes… reste à savoir, qui sera le premier à se lancer!

A surveiller
http://www.chromeexperiments.com/

haut de page